Размер шрифта:     
Гарнитура:GeorgiaVerdanaArial
Цвет фона:      
Режим чтения: F11  |  Добавить закладку: Ctrl+D
Следующая страница: Ctrl+→  |  Предыдущая страница: Ctrl+←
Показать все книги автора/авторов: Shakespeare William
 

«RomГ©o Et Juliette», William Shakespeare

Иллюстрация к книге

TragГ©die en cinq actes en vers et en prose (1595)

Иллюстрация к книге

Traduction de François-Victor Hugo

Personnages

Juliette : Fille de Capulet

 

RomГ©o : Fils de Montague

 

Montague et Capulet : Chefs des deux maisons ennemies

 

Lady Montague : Femme de Montague

 

Lady Capulet : Femme de Capulet

 

La nourrice : Nourrice de Juliette

 

Mercutio : Parent du Prince et ami de RomГ©o

 

Benvolio : Neveu de Montague et ami de RomГ©o

 

Tybalt : Neveu de Lady Capulet

 

FrГЁre Laurence : Moine franciscain

 

Samson et GrГ©goire : Valets de Capulet

 

Balthazar : Page de RomГ©o

 

Abraham : Valet de Montague

 

Pierre : valet de la nourrice

 

PГўris : Jeune seigneur

 

Escalus : Prince de VГ©rone

 

Un vieillard : Oncle de Capulet

 

FrГЁre Jean : Religieux franciscain

 

L’apothicaire

PROLOGUE

Le ChЕ“ur

 

Deux familles, Г©gales en noblesse,

Dans la belle Vérone, où nous plaçons notre scène,

Sont entraГ®nГ©es par d'anciennes rancunes Г  des rixes nouvelles

OГ№ le sang des citoyens souille les mains des citoyens.

 

Des entrailles prГ©destinГ©es de ces deux ennemies

A pris naissance, sous des Г©toiles contraires, un couple d'amoureux

Dont la ruine nГ©faste et lamentable

Doit ensevelir dans leur tombe l'animositГ© de leurs parents.

 

Les terribles pГ©ripГ©ties de leur fatal amour

Et les effets de la rage obstinГ©e de ces familles,

Que peut seule apaiser la mort de leurs enfants,

Vont en deux heures ГЄtre exposГ©s sur notre scГЁne.

 

Si vous daignez nous Г©couter patiemment,

Notre zГЁle s'efforcera de corriger notre insuffisance.

ACTE PREMIER

SCГ€NE PREMIГ€RE

Vérone. – Une place publique.

 

Entrent Samson et GrГ©goire, armГ©s d'Г©pГ©es et de boucliers.

 

Samson. – Grégoire, sur ma parole, nous ne supporterons pas leurs brocards.

 

Grégoire. – Non, nous ne sommes pas gens à porter le brocart.

 

Samson. – Je veux dire que, s'ils nous mettent en colère, nous allongeons le couteau.

 

Grégoire. – Oui, mais prends garde qu'on ne t'allonge le cou tôt ou tard.

 

Samson. – Je frappe vite quand on m'émeut.

 

Grégoire. – Mais tu es lent à t'émouvoir.

 

Samson. – Un chien de la maison de Montague m'émeut.

 

Grégoire. – Qui est ému, remue; qui est vaillant, tient ferme; conséquemment, si tu es ému, tu lâches pied.

 

Samson. – Quand un chien de cette maison-là m'émeut, je tiens ferme. Je suis décidé à prendre le haut du pavé sur tous les Montagues, hommes ou femmes.

 

Grégoire. – Cela prouve que tu n'es qu'un faible drôle; les faibles s'appuient toujours au mur.

 

Samson. – C'est vrai; et voilà pourquoi les femmes étant les vases les plus faibles, sont toujours adossées au mur; aussi, quand j'aurai affaire aux Montagues, je repousserai les hommes du mur et j'y adosserai les femmes.

 

Grégoire. – La querelle ne regarde que nos maîtres et nous, leurs hommes.

 

Samson. – N'importe! je veux agir en tyran. Quand je me serai battu avec les hommes, je serai cruel avec les femmes. Il n'y aura plus de vierges!

 

Grégoire. – Tu feras donc sauter toutes leurs têtes?

 

Samson. – Ou tous leurs pucelages. Comprends la chose comme tu voudras.

 

Grégoire. – Celles-là comprendront la chose, qui la sentiront.

 

Samson. – Je la leur ferai sentir tant que je pourrai tenir ferme, et l'on sait que je suis un joli morceau de chair.

 

Grégoire. – Il est fort heureux que tu ne sois pas poisson; tu aurais fait un pauvre merlan. Tire ton instrument; en voici deux de la maison de Montague. (Ils dégainent.)

 

Entrent Abraham et Balthazar

 


Еще несколько книг в жанре «Драматургия»

Двойник, Фридрих Дюрренматт Читать →

Физики, Фридрих Дюрренматт Читать →

Визит старой дамы, Фридрих Дюрренматт Читать →