Размер шрифта:     
Гарнитура:GeorgiaVerdanaArial
Цвет фона:      
Режим чтения: F11  |  Добавить закладку: Ctrl+D
Следующая страница: Ctrl+→  |  Предыдущая страница: Ctrl+←
Показать все книги автора/авторов: Despentes Virginie
 

«Les chiennes savantes», Virginie Despentes

Иллюстрация к книге

I love you Jane, probablement forever.

ГЂ Florent.

There's a place I try to go

So far from here

I close my eyes but I can't

Can't disappear…

ST. MIKE M.

 

MERCREDI 6 DÉCEMBRE

16 H 00

L'air dans le cagibi Г©tait empreint d'une chaleur sale.

 

AffalГ© sous ma chaise, MacГ©o, le chien de Laure qu'elle nous avait confiГ© le temps d'un rendez-vous, suffoquait calmement. Г‰paisse langue rosГ© et blanc, frГ©missante, toute sortie. C'Г©tait une bГЄte Г©norme, Г  la robe flamboyante et aux grands yeux stupides et vagues.

Cathy dessinait des fleurs Г  pГ©tales gigantesques sur la derniГЁre page de son carnet d'adresses.

De la cabine adjacente, Roberta glapissait:

– Dis donc, vieux cochon, qu'est-ce que tu me racontes là? Qu'est-ce que tu ferais avec ma petite culotte?

Avec sa voix de fille, dissonante, trop aiguГ« et faussement indignГ©e.

On entendait le type s'Г©chauffer, marmonner des choses incomprГ©hensibles.

 

Dos tournГ© Г  la porte, je faisais un mГ©lange sur un magazine ouvert. Comme Г§a, si Gino entrait Г  l'improviste, j'avais le temps de refermer le canard et de prendre l'air de rien. L'air de la fille pas chiante qui attend qu'on la sonne pour faire son tour de piste.

 

Gino tenait l'entrГ©e de L'Endo, le peep-show oГ№ je travaillais cet hiver-lГ . Ex-toxico, il ne ratait pas une occasion de la ramener sur le sujet: В«Les drogues douces, c'est vraiment trop con, je vois pas Г  quoi Г§a sert, franchement, comprends pas, Г§a abrutit Г  peine, Г§a fatigue et c'est tout, comprends pas.В» Il enchaГ®nait gГ©nГ©ralement sur un rappel de son parcours d'hГ©roГЇnomane, nostalgie des vraies drogues, celles toutes teintГ©es de romantisme et de gloire. Gino avait le blabla facile, sans ГЄtre beau parleur.

ГЂ cГґtГ© de Г§a, c'Г©tait un gaillard bien bГўti, honnГЄte et travailleur. Jamais drГґle, aucun sujet qui ne mГ©rite un froncement de sourcil et une sentence dГ©finitive. Pointilleux sur la morale, comme on en trouve beaucoup dans la prostitution.

 

J'en Г©tais Г  Г©craser les morceaux de tabac trop gros pour le mГ©lange quand le haut-parleur a rГ©clamГ© une fille en piste. J'ai tournГ© la tГЄte vers Cathy, attendu qu'elle lГЁve les yeux de son croquis, puis j'ai montrГ© mon mГ©lange du menton:

– Ça m'arrange pas trop d'y aller.

Elle s'est levГ©e de mauvaise grГўce, mais en se hГўtant car le client n'attendait pas.

 

Je balayais prГ©cautionneusement le mГ©lange avec la paume de la main pour tout balancer sur le collage, j'ai entendu des voix dans l'entrГ©e:

– Ciao, ciao, Gino! Tu as vu ce temps dehors? Quel soleil! Ça te réchauffe le bonhomme ça, non?

J'ai jetГ© un coup d'Е“il Г  la pendule, pas mГ©contente que l'heure de la relГЁve arrive sans que je l'aie guettГ©e.

Stef a prГ©cГ©dГ© Lola au cagibi, m'a tancГ©e d'un В«bonjourВ» plein de reproches. Elle n'avait rien Г  me reprocher, mais c'Г©tait son mode d'expression.

Les deux filles apparaissaient rarement l'une sans l'autre. Depuis qu'elles travaillaient là, je ne les avais jamais vues se taper sur les nerfs, elles avaient l'entente sereine et à toute épreuve. La loi des contrastes, ou quelque chose comme ça…

Quelques semaines avant qu'elles se fassent embaucher à L'Endo, j'étais passée voir un type qui tenait un peep-show rue Saint-Denis parce qu'on m'avait dit qu'il vendait des rapides. Il était absent; son remplaçant était cordial, très fier de son bordel; il avait insisté:

– Tu devrais jeter un œil sur la piste, on vient de tout refaire, et tu me diras des nouvelles des filles, vas-y.

La nouvelle dГ©co de sa piste Г©tait consternante, on se serait cru dans un cabinet de dentiste high-tech. Mais les danseuses Г©taient bonnes, rien Г  redire. Stef et Lola m'avaient fait grosse impression et j'avais Г©tГ© vaguement dГ©contenancГ©e de les retrouver Г  Lyon.

Je n'avais fait aucun commentaire, parce que Stef Г©tait trop antipathique. Et que Г§a ne me regardait pas.


Еще несколько книг в жанре «Современная проза»

Мангушев и молния, Александр Покровский Читать →

Корабль отстоя, Александр Покровский Читать →