Размер шрифта:     
Гарнитура:GeorgiaVerdanaArial
Цвет фона:      
Режим чтения: F11  |  Добавить закладку: Ctrl+D
Следующая страница: Ctrl+→  |  Предыдущая страница: Ctrl+←
Показать все книги автора/авторов: Brel Jacques
 

«Les paroles de 142 chansons», Jacques Brel

Иллюстрация к книге

A jeun

Paroles et Musique: Jacques Brel 1967 "Jacques Brel '67"

  • Parfaitement Г  jeun
  • Vous me voyez surpris
  • De n'pas trouver mon lit ici
  • Parfaitement Г  jeun
  • Je le vois qui recule
  • Je le vois qui bascule aussi
  • Guili guili guili
  • Viens-lГ  mon petit lit
  • Si tu n'viens pas t'Г  moi
  • C'est pas moi qui irai t'Г  toi
  • Mais qui n'avance pas recule
  • Comme dit monsieur Dupneu
  • Un mec qui articule
  • Et qui est chef du contentieux
  • Parfaitement Г  jeun
  • Je reviens d'une belle fГЄte
  • J'ai enterrГ© Huguette ce matin
  • Parfaitement Г  jeun
  • J'ai fait semblant d'pleurer
  • Pour ne pas faire rater la fГЄte
  • Z’étaient tous en noir
  • Les voisins les amis
  • Y avait qu'moi qui Г©tais gris
  • Dans cette foire
  • Y avait beau-maman belle-papa
  • Z'avez pas vu Mirza?
  • Et puis monsieur Dupneu
  • Qui est chef du contentieux (x2)
  • Parfaitement Г  jeun
  • En enterrant ma femme
  • J'ai surtout enterrГ©
  • La maГ®tresse d'AndrГ©
  • Je n'l'ai su que c'matin
  • Et par un enfant d'chЕ“ur
  • Qui m' racontait qu' sa sЕ“ur ah Г§a sa sЕ“ur, ah! Г§a… (Disons qu’elle a profitГ© de la vie…)
  • Haha… Enfin!
  • Il me reste deux solutions
  • Ou bien frapper AndrГ©
  • Ou bien gnougnougnafier
  • La femme d'AndrГ©
  • Sur son balcon
  • Ou bien rester chez moi
  • Feu-cocu mais joyeux
  • C'est ce que me conseille AndrГ©
  • AndrГ©, AndrГ© Dupneu (x2)
  • Qu'est mon chef du contentieux
  • Parfaitement Г  jeun
  • Vous me voyez surpris
  • De ne pas trouver mon lit

Aldonza

Paroles: Jacques Brel. Musique: Mitch Leigh 1968

note: de la comГ©die musicale "L'homme de la Mancha "

  • Je suis nГ©e comme une chienne une nuit oГ№ il pleuvait
  • Je suis nГ©e et ma mГЁre est partie en chantant
  • Et je ne sais rien d'elle que la haine que j'en ai
  • J'aurais dГ» venir au monde en mourant
  • Eh bien sГ»r, il y a mon pГЁre, on dit, on dit souvent
  • Que les filles gardent leur pГЁre au profond de leur cЕ“ur
  • Mais je n'ai pas su mon pГЁre, mon pГЁre Г©tait plusieurs
  • Car mon pГЁre Г©tait un rГ©giment
  • Je ne peux mГЄme pas dire s'ils Г©taient andalous ou prussiens
  • Sont-ils morts vers le nord, sont-ils morts vers le sud?
  • Je n'en sais rien!
  • Une Dame, et comment veut-il que je sois une Dame?
  • J'ai grandi comme une chienne de carrefour en carrefour
  • J'ai grandi et trop tГґt sur la paille des mules
  • De soldat en soldat, de crapule en crapule
  • J'ai connu les bienfaits de l'amour
  • Et je vis comme une bГЄte, je fais Г§a comme on se mouche
  • Et je vis sans savoir ni pour qui ni pour quoi
  • Pour un sou je me lГЁve, pour deux sous je me couche
  • Pour trois sous je fais n'importe quoi!
  • Si vous ne me croyez guГЁre, pour trois sous venez voir le restant
  • De la plus folle des fiancГ©es au plus crapuleux des brigands de la Terre
  • Mais chassez donc vos nuages et regardez-moi telle que je suis
  • Une Dame, une vraie Dame a une vertu, a une Гўme
  • Dieu de Dieu, de tous les pires salauds que j'ai connus
  • Vous qui parlez d'Г©toile, vous qui montrez le ciel
  • Vous ГЄtes bien le plus infГўme, le plus cruel
  • Frappez-moi, je prГ©fГЁre le fouet Г  vos chimГЁres
  • Frappez-moi jusqu'au feu, jusqu'au sol, jusqu'Г  terre
  • Mais gardez votre tendresse, rendez-moi mon dГ©sespoir
  • Je suis nГ©e sur le fumier et j'y repars
  • Mais je vous en supplie, ne me parlez plus de DulcinГ©a
  • Vous voyez bien que je ne suis rien, je ne suis qu'Aldonza la putain.

Amsterdam

Paroles et Musique: Jacques Brel 1964 "Olympia 64"

autres interprГЁtes: Micelle Torr, Isabelle Boulay, Thierry Amiel (2003)

  • Dans le port d'Amsterdam
  • Y a des marins qui chantent
  • Les rГЄves qui les hantent
  • Au large d'Amsterdam
  • Dans le port d'Amsterdam
  • Y a des marins qui dorment
  • Comme des oriflammes
  • Le long des berges mornes
  • Dans le port d'Amsterdam
  • Y a des marins qui meurent
  • Pleins de biГЁre et de drames
  • Aux premiГЁres lueurs
  • Mais dans le port d'Amsterdam
  • Y a des marins qui naissent
  • Dans la chaleur Г©paisse
  • Des langueurs ocГ©anes
  • Dans le port d'Amsterdam
  • Y a des marins qui mangent
  • Sur des nappes trop blanches
  • Des poissons ruisselants
  • Ils vous montrent des dents
  • A croquer la fortune
  • A dГ©croisser la lune
  • A bouffer des haubans
  • Et Г§a sent la morue
  • Jusque dans le cЕ“ur des frites
  • Que leurs grosses mains invitent
  • A revenir en plus
  • Puis se lГЁvent en riant
  • Dans un bruit de tempГЄte
  • Referment leur braguette
  • Et sortent en rotant
  • Dans le port d'Amsterdam
  • Y a des marins qui dansent
  • En se frottant la panse
  • Sur la panse des femmes
  • Et ils tournent et ils dansent
  • Comme des soleils crachГ©s
  • Dans le son dГ©chirГ©
  • D'un accordГ©on rance
  • Ils se tordent le cou
  • Pour mieux s'entendre rire
  • Jusqu'Г  ce que tout Г  coup
  • L'accordГ©on expire
  • Alors le geste grave

Еще несколько книг в жанре «Поэзия»

Стихотворения, Александр Блок Читать →

Сборник стихов, Александр Блок Читать →

Стихи (2), Александр Блок Читать →